Maison de correction, n.f: Institution destinée aux délinquants posant de sérieux problèmes de discipline. Un endroit où tu es forcément un coupable et une victime. Bienvenue en Enfer, quoi. /!\ FORUM EN TRAVAUX /!\
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Norikita Toshisawa

Aller en bas 
AuteurMessage
Norikita Toshisawa
Petit nouveau
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Norikita Toshisawa   Mer 9 Avr - 13:37

Toshisawa Norikita
« L'enfant démon »
PRENOM(S): Norikita
NOM: Toshisawa
AGE: 17
ORIENTATION SEXUELLE: Va savoir!



I am ... I was ...

CARACTERE:

De caractère il est du genre calme et posé, n'aimant pas s'énervé pour un rien. Il est très patient, les insultes ne l'énerve pas en elle-même. Ce qui l'énerve c'est uniquement lorsque l'on s'en prend à une personne qu'il aime. Vous réveillerez ainsi son côté sadique et violent. Cependant il n'agira pas avec ses poings s'il à une autre solution possible qui est plus sadique et qui prendra plus de temps pour plus faire souffrir ceux qu'il n'aime pas. Sinon, il aime beaucoup chanté et le fera autant s'il est seul qu'avec des gens face à lui. Il adore aussi toutes choses sucrées et peut être amadoué de la sorte, rien qu'avec une barre de chocolat. Enfin, dépend s'il à mieux que vous ou non en stock. Il tiens cependant toujours ses promesses, n'aimant pas les lâches qui n'en font que pour avoir l'air d'être des gens fiables.
HISTOIRE:

   Une naissance des plus banale, lors d'une journée d'octobre. Sauf que, ce fut le soir d'Halloween. Journée ou tout le monde se déguise pour faire peur, monsieur venait de naître. Revêtant déjà son costume de monstre sans que personne ne le sache. Sans même que ses parents ne s'en rende compte, tout le monde détestaient Norikita. Personne ne voulaient l'approché, personne ne voulaient le gardé lors de l'absence des parents. Seul eux ne savaient pas. Il était communément appelé "l'enfant démon", tout comme son frère le plus âgé. Ses cheveux noirs ne changeaient pas de ceux de la masse japonaise et pourtant, il était haït. Certains on les yeux rouges et des regards psychopathe et son traité avec une gentillesse extrême tandis que lui, simple garçon aux yeux violet, ne semblait pas être accepté. Il pleurait. Chaque soir. Jalousant son second petit frère alors très jeune et qui avait tout l'attention convoité. Même si ses parents l'entendaient ils ne faisaient rien pour le rendre heureux, commençant alors à se rendre compte de ce qu'était leur fils.

Un enfant était enfermé dans une cellule, ayant à peine la place pour survivre. Cet enfant avait sept ans. Sept, chiffre divin, représentant les sept jours de la semaine que le divin prit pour crée la terre selon la Bible, mais ce sept représentaient aussi après tout les sept pêchés capitaux. Cet enfant, si pur, si innocent, ne comprenait rien. Il hurlait, se tenant aux barreaux, tentant en vain de sortir de là. Il avait raison de vouloir fuir. Soudain, une silhouette approcha et lui tendis de quoi se nourrir, seulement du pain et de l'eau.
Ceci te sera suffisant..
Une voix douce, calme et posée. Elle devait être gentille selon l'enfant. Mais il avait tord. Tellement tord. En face de lui, il voyait ses parents. Tout deux attaché à une roue en bois, ancien instrument de torture. A côté de celles-ci se trouvait une masse. La silhouette la pris et dis à l'enfant.
Ce coup sera pour toi, pour ta souffrance.
Il frappa très fortement le bras de la mère, brisant ce dernier et la fit hurlé. l'enfant, désemparé hurlait de la libéré, comprenant ce qui se déroulait devant ses yeux. L'homme tentait de se débattre pour s'enfuir mais rien ne pouvait être fait. L'homme subit alors le même coup que la mère, essayant à tout prix de retenir son hurlement pour ne pas effrayé son fils. Après tout, il l'aimait plus que tout au monde.
Le lendemain, la silhouette revins, faiblement éclairé par une bougie. L'enfant regardait alors mieux l'endroit dans lequel il était, pensant alors à une cave profonde, les murs étant de béton froid et le sol de terre légèrement humide. Il revint avec du pain et de l'eau pour l'enfant, retournant ensuite avec sa masse vers les parents. Le second coups brisa le genoux de la femme puis vint le tour du mari qui subit le même sort. Tout semblait contre eux. La voix dit alors à l'enfant:
Ce coup est pour eux. Pour leur haine.
Cette voix, bien que calme, n'était pas la même que la première. Elle était plus grave. Il s'agissait sans aucun doute d'une autre personne.
Le troisième jour fut décisif.
Les deux silhouettes venaient, l'enfant hurlait, disant qu'en échange de ne pas avoir du pain et de l'eau ses parents pouvaient partir. Le pain et l'eau lui ont été donné, avec un large sourire sur les deux individus. Chacun prirent une masse dans leurs mains, frappant les jambes et les bras des parents, faisant très attention à ne visé aucun point vital. Ils devaient souffrir. Les deux adultes hurlaient leur peur et leur souffrance puis les deux garçons posèrent leur masse pour prendre des pinces, arrachant oeil et dents de leurs victimes. Chaque détails semblaient comptés pour eux, et ils ne s'arrêtèrent pas là. Vint ensuite le tour du couteau, déchirant la chair des deux individu qui n'avaient presque même plus la force d'hurlé. Ils ne pouvaient plus que souffrir. C'est alors que, en ayant marre de ce jeux, les deux être égorgèrent les adultes, laissant l'enfant crié. Quand soudain, un sourire se dessina sur l'un des deux qui adressa un regard complice au second. Il hocha la tête en signe d'accord et ils sortirent l'enfant de la cellule. Vint alors son tour. Son tour de souffrir. L'enfant fut placé dans une vierge de fer. Sauf que, pensant qu'il n'y resterait pas longtemps, il resta debout, sans se faire mal avec chaque pointe parfaitement aiguisé. Les deux hommes, n'entendant aucun cris, se regardèrent et passèrent un accord silencieux. Ils se placèrent de chaque côté et renversèrent la statue de fer, l'enfant se blessant avec chacune des pointes à l'intérieur. Il hurlait, toute sa souffrance aussi mentale que physique. Le pauvre venait de perdre ses parents et il s’apprêtait à perdre sa propre vie. Le pauvre enfant hurlait toujours lorsque ses deux agresseurs ouvrirent la vierge de fer il en retirèrent le corps couvert de sang de l'enfant encore vivant. Il le remirent alors en cellule, le laissant alors ainsi. Chose inattendue, l'enfant se leva, très faiblement mais il était déterminé à... Se cogné la tête contre le mur de pierre de sa cellule. Une fois. deux fois. trois fois. Jusqu'à ce que mort s'en suive. les deux hommes ricanèrent en voyant alors leur petit frère se suicidé sous leurs yeux amusé, trop atteint par leur jeux.
Norikita venait alors de tué son petit frère ainsi que ses parents, aidé par son autre frère qui était alors, lui aussi délaissé et battu par ses parents. N'ayant eu aucune considération de la part de leurs parents désormais inexistant. Cependant, l'absence de ces derniers fut vite remarqué et les deux frères furent arrêté et emmené à Jigoku, devant alors être impérativement punis pour leur faute grave.


And in real life ?

PRENOM: Emilie
AGE: 16 ans
AVATAR: Himuro Tatsuya/Kuroko no basket
TU FAIS DU RPG DEPUIS LONGTEMPS ? deux ans maintenant o/
COMMENT TU AS CONNU LE FORUM ? C'est un QC
UNE QUESTION, SUGGESTION ? Aucune pour le moment

Fiche créée par Madouce pour Epicode, ne pas retirer le copyright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukisada Hideaki
Étoile montante
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 15/09/2013

MessageSujet: Re: Norikita Toshisawa   Ven 11 Avr - 7:31

Ma emiiiiiiii :3
Bienvenue à toi et j'espère vraiment Rp avec ce perso' :3

_______________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heine Fang
Légende de Jigoku
avatar

Age : 23
Messages : 73
Date d'inscription : 25/08/2013
Localisation : À votre avis...

MessageSujet: Re: Norikita Toshisawa   Sam 19 Avr - 14:33

OH MON DIEU TATSUYAAAAAAAAAAAAAAAA KJSGFIHESROHGFQZERHSJFKDSHBDJC BIENVENUE BIENVENUE BIENVUENUUUUUE ♥ ♥ ♥

(ce message de bienvenue vous fut présenté par Heine, l'admin cinglé de service)

Hem, bref, c'est bon, c'est Himuro, je m'en remets, passons... Bref. Si tu as fini ta fiche, je me ferai un plaisir de te la valider ! ^^

_______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jigoku-no-kankain.forumactif.org
Norikita Toshisawa
Petit nouveau
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: Norikita Toshisawa   Lun 21 Avr - 10:19

Merci pour cet accueil chaleureux et entousiaste xD
Yep', elle est finish! 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heine Fang
Légende de Jigoku
avatar

Age : 23
Messages : 73
Date d'inscription : 25/08/2013
Localisation : À votre avis...

MessageSujet: Re: Norikita Toshisawa   Mar 22 Avr - 16:38

Voilà, tu es validééé ! ♥

_______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jigoku-no-kankain.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Norikita Toshisawa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Norikita Toshisawa
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jigoku no Kankain :: Salutations ! :: Présentations validées :: Détenus-
Sauter vers: